Tout savoir sur l'acier de Damas

1. Quel est ce métal qu’on appelle acier damas ou acier damasquiné ?

Les lecteurs de notre blog nous posent souvent des questions sur l'acier de Damas.  Cet acier à la fois attrayant et mystérieux a captivé l'imagination de beaucoup de gens. Je vais donc faire de mon mieux pour expliquer ce que c'est et comment il est fabriqué.

 

 

Les terme acier damas, acier damassé ou acier damasquiné désignent 2 types d’aciers qui ont une apparence semblable :

  • Wootz : C’est un acier de creuset apparu en Inde et au Moyen Orient vers -300 avant JC. qui a fait la légende des Epées Maures lors des Croisades,et la renommée des lames damas. Malheureusement, le savoir faire s’est perdu au cours du 17ème siècle à cause d'une méthodologie oubliée et de matériaux à disposition différents.
  • - Aujourd'hui, ce que l'on appelle acier damas est le Damas de Corroyage. Il est apparu plus tardivement et a été appelé ainsi à cause de sa ressemblance au Wootz. Cependant la technique diffère. L’acier de la lame est obtenu en soudant alternativement des couches d'acier doux et d'acier dur (à faible et fort taux de carbone) les unes sur les autres. Le nombre de couches varie de quelques dizaines à quelques centaines suivant les motifs recherchés.

 

veritable acier damas wootz

Il est vrai qu’historiquement les lames de damas étaient réalisées en acier wootz, mais du fait de la rareté de la technique et son extinction au 17eme siècle, il est devenu légitime et courant de parler d’acier de damas lorsqu’on évoque le damas de corroyage.

Actuellement 95% des couteaux à lame damas sont faits d’acier de corroyage et c’est le seul à être inscrit au Patrimoine Culturel Immatériel de France.

acier de damas par corroyage (moderne)

2. Origine de l'acier de damas : le Wootz

D'après certaines légendes, le damas est un acier supposé indestructible aux connotations alliant le beau et le magique ! En vérité l'acier damas est seulement de l'acier. Il n'a pas de propriétés magiques mais présente tout de même des propriétés telle que la superplasticité et une grande dureté au chocs.

Ces épées "légendaires" étaient fabriquées à partir d'un acier, le wootz, à haute teneur en carbone (1.5 à 2 %) obtenu en Inde et au Moyen Orient en portant du fer et du carbone (charbon de bois sans doute) à 1200° dans un creuset hermétiquement fermé. Le refroidissement lent de ce mélange permettait la formation d'un réseau de cémentite, le forgeage à basse température (rouge sang /cerise) rompait le maillage de cémentite sans la faire disparaître ce qui permettait d'obtenir en plus de bonnes qualités mécaniques (dureté et souplesse dont les croisés ont souffert…) de très beaux dessins.

Les objets obtenus à partir de ces empilements sont gravés à l'acide ; l'acide attaquant l'acier dur et l'acier doux à des vitesses différentes, des lignes de gravure vont apparaître à la surface de l'objet.

Cet acier damas de bas fourneau est appelé Wootz ou ukku en Orient et Bulat en Russie. À cette époque, la culture arabe a introduit l'acier Wootz dans la ville syrienne de Damas qui l’importait de Perse et du Sri Lanka.

 

 

L'intérêt principal du damas est d'ordre esthétique ; en jouant sur le nombre de couches, les matériaux utilisés, des déformations diverses et variées, un nombre infini de motifs peut être obtenu.

Le Damas a adopté une réputation quelque peu énigmatique, puisque les premières références ont disparu vers 1700 après J.-C., un point marquant le déclin des épées à motifs qui cesseront d'être produites une cinquantaine d'années plus tard. La tradition ancienne et le savoir faire ont presque disparu à cette époque .

Bien que les aciers modernes à haute teneur en carbone fabriqués selon le procédé Bessemer du XIXe siècle surpassent la qualité de l'acier de Damas, il reste un matériau exceptionnel, en particulier pour son époque. 

3. L'acier damas de corroyage

L'acier damas de corroyage a ses origines dès le début de l'age de fer. Il fût découvert que par pliage et soudure dans un feu de carbone, il était possible de produire de l'acier, un composé du fer que l'on peut durcir pour produire des outils et des armes de qualité supérieure.

 

couteaux shun en damas

 

Presque chaque culture dans le monde a développé une forme ou l'autre d'acier laminé. Il existe encore des épées de l'époque des Vikings qui montrent des motifs très développés. En Malaisie, le kris est connu pour ses motifs complexes d'acier laminé. La forme la plus élaborée a sans doute été développée au Japon.

Les Japonais, avec un procédé de soudage à la forge d'ensemble de fer doux et d'un acier très carburé appelé tamahagane produisent des épées d'une qualité exceptionnelle et de grande beauté. Le Mokune Gane reprend le même procédé mais avec des matériaux non féro-magnétique (or, cuivre, argent, shakudō, shibuichi et kuromido).

 

4. Histoire moderne : Damas de corroyage et techniques modernes

Le renouveau de l’attrait pour les lames damassées et l’industrialisation ont permis le développement de lames moins onéreuses que celles fabriquées à petit échelle. Il s’agit en général d’aciers utilisés pour les couteaux de cuisine car il permet une bonne conservation du tranchant (lié au cœur à haute résistance : AUS10, VG10 , VGMax…) tout en arborant un magnifique damas décoratif de chaque coté de la lame.

La lame présente donc un cœur à haute résistance et de multiples couches de part et d’autre. On retrouve cette technique sur les couteaux japonais Shun de Kai ainsi que dans la plupart des couteaux de cuisine damas moderne.

Il existe depuis peu de temps, une nouvelle technique qui permet de produire un acier qui ressemble au damas mais le mythe artisanal en prend un coup. L’acier est produit par la métallurgie des poudres.

Le Wootz mérite lui aussi une place dans les annales de la science occidentale en raison de l'impulsion donnée par l'étude de ce matériau aux XVIIIe et XIXe siècles aux avancées métallurgiques modernes, non seulement dans la métallurgie du fer et de l'acier, mais aussi au développement de la métallurgie physique en général et de la métallographie en particulier.

Certaines des expériences récentes d'étude du wootz par reconstruction de la composition, de la microstructure et du comportement mécanique, ainsi que certaines preuves archéologiques récentes, sont décrites. 

5. Quelles utilisations pour les couteaux modernes ?

5.1 Couteaux de cuisine en acier damassé

La majorité des couteaux de cuisine en acier damas utilise une technique moderne de fabrication en utilisant un cœur à haute résistance et à haute teneur en carbone qui est recouvert d’un acier damas de corroyage inox pour le protéger de l’oxydation. La lame possède alors une bonne rétention de tranchant tout en optimisant la résistance à la corrosion. Le nombre de couches utilisées permettra de faire varier les motifs et de rendre chaque œuvre unique, les plus populaires sont ceux avec 67 Couches. N’hésitez pas à faire un tour dans notre boutique, nous avons plus de 500 produits à vous faire découvrir.

5.2 Couteaux de chasse et de poche damasquiné

Les couteaux de chasse et de poche que nous vous proposons sont élaborés avec de l'acier damas de corroyage (le nombre d'artisans pratiquement encore le wootz se compte sur les doigts de la main). Vous pouvez retrouver des damas inox (VG10) ainsi que du damas artisanal parmi lequel on retrouve le 1095/15N20 qui possède un joli contraste.

Certains de nos modèles sont fabriqués à partir d'une technique japonaise ancestral qui s'appelle le Mokune Gane. Il s'agit d'un damassage d'un métal non férromagnétique comme le fer; ici est utilisé du titane (Timascus). Ce titane damas, ou Timascus va décorer la mitre ou certaines parties du manche.

mokune gane de titane damas



Voir l'article entier

Le Mystère des Lames Damas
Le Mystère des Lames Damas

avril 07, 2021

De l'âge du bronze jusqu'au 19e siècle, les guerriers ont utilisé l'épée comme arme. Les armées possédant de meilleures versions jouissaient d'un
un net avantage tactique.

Et ceux qui possédaient des épées de Damas - que les Occidentaux ont rencontrées pour la première fois lors des croisades contre les nations musulmanes - avaient ce que certains considèrent comme la meilleure épée de toutes.

Ces lames, dont on pense à l'origine qu'elles ont été fabriquées à Damas (aujourd'hui en Syrie), présentaient deux qualités que l'on ne retrouve pas dans les variétés européennes. 

Voir l'article entier
Acier Wootz : Le mystérieux métal utilisé dans les lames de Damas
Acier Wootz : Le mystérieux métal utilisé dans les lames de Damas

juin 04, 2020

L'acier de Wootz était parmi les meilleurs du monde. C'est le métal qui a été utilisé pour fabriquer des armes comme les fameuses lames de Damas au Moyen-Âge. Cependant, l'acier Wootz remonte à bien plus loin que la période médiévale. Cette technologie est née dans l'Inde ancienne, des millénaires avant que de nombreuses autres cultures n'en prennent connaissance.
Voir l'article entier
Timascus, Timas Ou Titane Damas : Histoire d'une création
Timascus, Timas Ou Titane Damas : Histoire d'une création

juin 01, 2020

Un nouveau matériau innovant, le titane Damas ou Timas, est la création d'un groupe d'amis talentueux ; Tom Ferry, Bill Cottrell, et Chuck Bybee. L'objectif était de créer un matériau laminé léger, non magnétique et résistant à la corrosion, qui se prêterait à donner un aspect haut de gamme à un couteau sans les inconvénients du damas en acier.
Voir l'article entier