L'enlèvement de la matière par rapport au forgeage pour la fabrication de couteaux

La fabrication de couteaux est un art ancien. Au fil des siècles, de nombreuses méthodes ont été utilisées pour produire des lames solides et de haute qualité, mais aujourd'hui, les amateurs comme les professionnels utilisent deux approches :

  1. Le décapage
  2. Le forgeage

Dans ce blog, nous allons examiner comment chaque processus est réalisé et pourquoi les couteliers peuvent préférer l'un plutôt que l'autre.

QU'EST-CE QUE L'ENLÈVEMENT DE MATIÈRE ?

L'enlèvement de matière consiste à utiliser des scies, des ponceuses à bande et des abrasifs pour retirer de la matière d'une pièce en acier.

Contrairement au forgeage, la longueur, la largeur et l'épaisseur de la lame sont développées par l'enlèvement de matière, sans utiliser la chaleur pour la remodeler.

À bien des égards, l'enlèvement de matière est un processus plus efficace qui permet de créer plus rapidement des formes de lame standard.

COMMENT SE FAIT L'ENLÈVEMENT DE MATIÈRE ?

Ce guide est destiné aux débutants. Comme dans toute forme d'art, il existe de nombreux moyens d'arriver à ses fins et ce guide n'en est qu'un parmi d'autres.

L'enlèvement de matière commence par le dessin de la silhouette de votre lame sur papier, sa découpe, sa pose sur votre tôle et le traçage du contour avec un marqueur.

Vous pouvez ensuite procéder aux étapes suivantes :

  • Créez la forme : Utilisez une meuleuse d'angle avec une meule à tronçonner pour découper la forme de la lame. Passez ensuite à la meule et lissez les bords. Pour éviter tout claquement, assurez-vous que la meuleuse est solidement fixée à votre établi. Si vous décidez d'utiliser plutôt une ponceuse à bande, fixez fermement le métal sur une surface plane et faites tourner la pièce tout en ponçant le long de la bande.
  • Façonner davantage : à l'aide d'une ponceuse à bande avec un abrasif à grain plus grossier, poncez les bords jusqu'à ce que le contour du marqueur disparaisse.
  • Biseau : Certains couteliers préfèrent le biseau en V commun, dans lequel vous formez le même angle des deux côtés de la lame. D'autres optent pour un biseau en ciseau, où vous enlevez de la matière d'un côté de la lame jusqu'à ce que vous atteigniez l'autre. Les deux méthodes nécessitent des mouvements doux et réguliers avec une ponceuse à bande. Veillez à meuler vers le dos de la lame et non l'inverse.
  • Traitement thermique : après avoir percé des trous et coupé des goupilles pour ancrer le manche, utilisez un four ou une forge pour amener la lame à une température où elle devient orange vif. Après avoir soigneusement déplacé le métal incandescent d'avant en arrière dans la chaleur pendant quelques minutes, trempez-le dans de l'huile moteur chaude.
  • Réchauffez et trempez : Préchauffez un four à 204C et laissez la pièce chauffer pendant deux heures. Laissez-la refroidir à température ambiante, puis chauffez à nouveau pendant deux heures supplémentaires. Après son refroidissement, utilisez votre ponceuse à bande pour éliminer les imperfections causées par les traitements thermiques.
  • Nouveau biseau : après avoir fixé la poignée, utilisez un abrasif plus fin sur votre ponceuse à bande pour appliquer soigneusement un second biseau à l'angle souhaité.
  • Affûtez : Utilisez un grain fin pour l'affûtage final et le polissage de la lame.
  • De nombreux fabricants de couteaux utilisent une ponceuse à bande 2x72, mais il existe d'autres ponceuses à bande qui sont couramment utilisées pour la fabrication de couteaux. Avec des grains allant du grossier pour l'enlèvement de matière initial à l'ultra-fin pour l'affûtage et le polissage, elle dispose de tout ce dont vous avez besoin pour produire une lame de qualité.

QU'EST-CE QUE LA FORGE ?

Pratiquement tous les forgerons ont forgé leurs couteaux pendant des siècles. Bien que certaines guildes d'artisans aient utilisé des meules qui étaient l'équivalent médiéval de la ponceuse à bande d'aujourd'hui.

La pratique la plus courante consistait à chauffer le métal sur une forge à charbon ou à charbon de bois jusqu'à ce qu'il soit suffisamment chaud pour être martelé sur une enclume.

Aujourd'hui, de nombreux forgerons utilisent des forges à gaz, qui permettent de mieux contrôler la température.

COMMENT SE FAIT LA FORGE AUJOURD'HUI ?

Vous trouverez ci-dessous un aperçu de la manière dont certains forgerons modernes forgent leurs couteaux. Bien qu'il puisse y avoir quelques variations dans l'équipement utilisé, le processus global est le même.

  • Chauffer le métal : En utilisant des pinces pour tenir le métal, on le chauffe dans une forge jusqu'à ce que le matériau devienne jaune. La température à ce stade est d'environ 1150 degrés Celsius.
  • Façonner le métal : Après avoir retiré l'acier chaud de la forge, posez-le à plat sur une enclume et, à l'aide d'un marteau, façonnez le coin en une pointe de couteau. Veillez à effiler les deux côtés de l'acier.
  • Aplanir la lame : Formez les biseaux en martelant le bord plat de l'acier. Puis retournez la lame sur l'enclume et martelez l'autre côté. Répétez l'opération jusqu'à ce que les deux côtés de la lame soient égaux.
  • Chauffez puis refroidissez le métal : une fois la forme du couteau créée, chauffez-le à environ 770 degrés Celsius pour le normaliser. Laissez-le ensuite refroidir à l'air libre jusqu'à ce qu'il atteigne environ 204 degrés Celsius. Une fois que l'acier n'est plus rouge, remettez-le dans la forge. Répétez ce processus trois fois, puis poncez la lame pour créer des bords lisses.
  • Trempez la lame : La trempe consiste à réchauffer l'acieret à le plonger dans l'huile jusqu'à ce qu'il atteigne la température ambiante. Pour garantir un durcissement correct, placez la lame dans l'huile aussi rapidement que possible et continuez à la déplacer dans l'huile pendant qu'elle est immergée.
  • Réchauffer la lame : Réchauffez lentement le couteau à une température plus basse pour tempérer toute tension et fragilité causée par le processus de trempe.
  • Affûtez : Après avoir ajouté un manche au couteau, utilisez une pierre à aiguiser et une lime fine pour aiguiser soigneusement la lame.

Bien que l'on utilise aujourd'hui des procédés plus rationnels, pilotés par des machines, pour fabriquer des lames, la forge reste populaire parmi les artisans couteliers qui affirment qu'aucune autre méthode ne permet d'obtenir les magnifiques effets de soudure créés par le marteau et l'enclume.

Les lames présentant une courbure spectaculaire, des formes exotiques ou des angles multiples peuvent également être façonnées avec un marteau plutôt qu'avec une machine à affûter.

QUELLE MÉTHODE EST LA MEILLEURE ?

La question de l'enlèvement de la matière par rapport au forgeage est purement subjective.

Certains couteliers insisteront sur le fait que la vraie beauté ne peut être obtenue qu'en utilisant des méthodes traditionnelles comme le forgeage, tandis que d'autres préfèrent les lignes parfaites et les proportions précises obtenues en utilisant des équipements modernes.

Vous trouverez ci-dessous les avantages et les inconvénients de chaque méthode.

AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS DE L'ENLÈVEMENT DE MATIÈRE

Avantages :

  • Plus facile à apprendre et à maîtriser
  • Relativement moins coûteux
  • Fonctionne bien avec tous les types d'acier
  • Nécessite moins d'équipement

Inconvénients :

  • Crée beaucoup de poussière et de débris
  • Peut prendre plus de temps pour les conceptions plus ornées
  • Peut gaspiller plus d'acier que le forgeage

AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS DU FORGEAGE

Avantages :

  • Peut être effectué à l'extérieur, à l'air frais
  • Généralement plus propre que l'enlèvement de matière avec moins de production de poussière
  • Plus rapide pour les conceptions plus ornées
  • Vous pouvez commencer avec n'importe quelle forme de matériau, des barres aux tiges rondes et aux barres carrées.
  • Moins d'acier est gaspillé lors du forgeage

Inconvénients :

  • Plus cher que l'enlèvement de matière pur
  • Plus difficile à apprendre et à maîtriser
  • Nécessite plus d'équipement que l'enlèvement de matière
  • Certains aciers sont plus difficiles à forger qu'à façonner par enlèvement de matière.


Utilisées correctement, les deux approches permettent de créer des lames de qualité qui résistent à l'épreuve du temps.

Vous ne pouvez pas vous tromper en choisissant d'apprendre l'une ou l'autre méthode.

Néanmoins, il est généralement plus facile de commencer par l'enlèvement de matière avant de passer au forgeage.



Voir l'article entier

Les 7 meilleurs projets de forge pour les débutants

mai 24, 2021

Débuter en tant que forgeron n'est pas si difficile, mais il est utile de commencer par des projets de forge qui ne sont pas si compliqués. Bien que tout le monde veuille faire quelque chose d'original, comme un couteau de survie dentelé ou même une épée, il est préférable de commencer par quelque chose d'un peu moins complexe jusqu'à ce que vous maîtrisiez les bases.

Voici quelques idées de projets simples qui sont parfaits pour que les forgerons débutants puissent affiner leurs compétences.
Voir l'article entier
Quel est le meilleur type de trempe pour la forge ?

mai 24, 2021

Le processus de trempe en forge et en métallurgie permet de refroidir et de durcir rapidement une pièce de métal après l'avoir travaillée dans un environnement chaud. Le principal avantage de la trempe des pièces après un traitement thermique est l'effet réduit qu'elle a sur la microstructure de la pièce, qui peut être plus grave si elle subit un processus de refroidissement plus lent.

La trempe du métal peut être effectuée avec différents milieux. Les milieux de trempe disponibles peuvent être l'eau, l'air, l'huile ou la saumure. Bien que chacun de ces types de milieux de trempe soit couramment utilisé par les forgerons, ils présentent des avantages et des inconvénients qui doivent être pris en compte avant d'en choisir un.
Voir l'article entier
Choisir son Enclume : Quelle est la meilleure pour vous ?

mai 17, 2021

Pour les non-initiés, toutes les enclumes se ressemblent. Juste un gros morceau de fer avec des extrémités pointues. En fait, il s'agit d'un outil étonnamment sophistiqué qui existe dans de nombreux styles, matériaux et tailles.

Les meilleures enclumes sont fabriquées en acier à outils trempé de manière sélective, avec une forme attrayante bien équilibrée et diverses surfaces de travail utiles.

Il a fallu des siècles pour développer les formes des enclumes et, comme pour le violon, certains styles d'enclumes ont été perfectionnés il y a longtemps et ne changeront probablement jamais.

Voir l'article entier