Pierre à Eau 600 / 1500


  • Chez Couteau-Damas, nous proposons une très grande variété de pierres à eau artificielles, provenant de différents fabricants, qui couvrent plusieurs fois toutes les exigences fonctionnelles possibles. Nous avons estimé qu'il n'y avait pas besoin de pierres naturelles.
  • Avec les pierres artificielles, nous savons qu'elles seront constantes et qu'elles offriront toujours les mêmes caractéristiques d'affûtage - du début de leur vie utile jusqu'à la toute fin, lorsqu'elles sont devenues trop fines pour être utilisées. Avec les pierres naturelles, nous ne pouvons pas être sûrs même si la pierre est vraiment belle, car nous ne pouvons pas voir au-delà de sa surface. Au fur et à mesure que la pierre s'use en cours d'utilisation, la couche suivante peut développer des caractéristiques d'affûtage différentes, ou une inclusion très dure ou d'autres irrégularités peuvent apparaître, ce qui peut limiter considérablement l'utilité de la pierre.
  • Nous n'en savons pas assez sur les différentes pierres pour pouvoir les évaluer de manière fiable, pour savoir ce que nous vendrions et si elles valent vraiment votre argent ! D'autant plus que chaque pierre est différente et peut changer avec l'usage. Si nous achetons une boîte de 20 pierres synthétiques, et que nous en testons une et qu'elle est d'excellente qualité, nous pouvons normalement supposer que les 19 autres seront identiques. Il n'en va pas de même pour les pierres naturelles. Il serait théoriquement possible de tester chaque pierre, mais cela ferait grimper les prix encore plus haut. Cela effacerait également le cachet de la carrière sur la surface de la pierre, et avec lui la preuve de l'origine de la pierre.


Alors pourquoi les proposer maintenant (1) ? La raison est que l'on peut s'attendre à ce que les pierres manufacturées changent très peu à l'avenir. Et le simple fait de continuer avec nos gammes actuelles, et de ne rien découvrir de nouveau, pour être honnête, est tout simplement trop ennuyeux pour moi à long terme. Il se trouve que j'ai trouvé un homme qui fait le tour des différentes carrières, et qui est très doué pour juger de la qualité des pierres à la vue et au toucher. Il achète surtout des pierres individuelles qu'il considère comme étant d'une qualité exceptionnelle. Cela a éveillé mon intérêt, et c'est pourquoi je propose maintenant quelques-unes de ces pierres à la vente dans mon magasin.
Alors pourquoi maintenant (2) ? Il y a quelque temps, j'ai commencé à considérer les pierres à aiguiser naturelles comme un bien culturel extrêmement important. Elles ont joué un rôle important, mais largement méconnu, dans le développement technologique de l'homme. Dans un sens très réel, les pierres à aiguiser sont ce qui a rendu tout cela possible, surtout en ce qui concerne le travail du métal. Pas d'agriculture sans les bons outils, pas de travail du bois sans rabots, ciseaux et scies aiguisés. Et les heures de repas seraient très différentes sans couteaux de chasse et de cuisine bien aiguisés. La couture nécessite des aiguilles pointues. Les outils de coupe et leurs pierres à aiguiser ont été à la base du développement de nombreux types d'artisanat traditionnel et de compétences spécifiques. La nécessité de trouver un abrasif approprié est très étroitement liée à l'élaboration des outils en général et remonte à plusieurs milliers d'années. Aujourd'hui encore, les pierres à aiguiser "high-tech" fabriquées par l'homme sont louées par des comparaisons telles que "elles se meulent comme une vraie pierre" - le fabricant ayant manifestement trouvé les bons matériaux pour permettre à ses pierres d'imiter les pierres naturelles "high-tech" utilisées depuis des milliers d'années.

A qui sont destinées ces pierres ? Pour les débutants, il est préférable de travailler au début avec des pierres synthétiques relativement peu coûteuses. Avec ces pierres, la plupart des gens peuvent s'attendre à obtenir un tranchant très respectable et utilisable sur les couteaux et les outils de travail du bois. Mais avec le temps, un certain nombre de personnes deviennent insatisfaites de leur "utilisabilité" et, à mesure que leurs compétences de travail s'améliorent, leur sentiment d'aiguisage et leur besoin de pierres mieux aiguisées s'accroissent. Pour ces clients, nous recommandons nos pierres synthétiques haut de gamme, et pour beaucoup, elles sont une révélation. Nous recevons souvent des courriers de clients qui nous disent que nos pierres de haute qualité leur ont permis d'obtenir avec leurs outils de coupe une précision et un aiguisage qu'ils n'avaient pas imaginés possibles. Si vous arrivez à ce niveau, et que vous êtes toujours curieux, et que vous voulez explorer davantage, tout en sachant que les pierres naturelles peuvent être imprévisibles, alors l'expérimentation de ces belles pierres naturelles pourrait être une prochaine étape très intéressante.
Les trois étapes de l'affûtage : les fouilles archéologiques sur les sites préhistoriques ont non seulement révélé une tradition active de forgeage remontant à la fin de la période Jomon (1000 à 300 avant JC), mais les recherches ont également permis de découvrir que même à cette époque, le processus d'affûtage était divisé en trois étapes - dégrossissage, meulage et affûtage - qui sont encore utilisées aujourd'hui. On peut supposer que le tranchant qui pouvait être obtenu avec une meule assez grossière ou moyenne aurait été considéré comme adéquat au début, puis, à mesure que la culture s'est développée, des normes de tranchant plus élevées auraient été nécessaires. Le matériau abrasif des pierres à aiguiser naturelles est constitué de très fins grains ronds de silicate d'une taille comprise entre 0,2 et 0,3 micron (selon les sources japonaises) et ceux-ci sont combinés à une petite quantité d'oxyde de fer ou d'autres matériaux naturels qui améliorent l'effet de broyage.
Aspect et qualité : une pierre à aiguiser naturelle japonaise, qui peut être considérée comme parfaite et possède tous les attributs nécessaires, peut coûter une fortune. Elle aurait un grain très régulier, serait de texture et de couleur uniformes (de préférence jaune), ne présenterait pas de fissures, de taches ou d'autres défauts, et serait dans l'ensemble une très belle pierre. Une telle pierre est connue au Japon sous le nom de "diamant pratique", et on en trouve peut-être une fois par siècle. Normalement, les pierres naturelles sont loin d'avoir une apparence parfaite. La couleur peut varier en fonction des nuances de jaune, de brun ou de gris, elle peut varier sur la face d'une pierre et elle peut changer avec l'usage. Les bords et les coins sont souvent rugueux et inégaux ou ébréchés. Mais, étonnamment, la qualité des arêtes que l'on peut obtenir avec ces pierres plus courantes est souvent très proche de celle que l'on peut obtenir avec une pierre dite "parfaite".
Origine et taille : les carrières en tant que source de pierres naturelles ont pour la plupart été épuisées et il est très difficile aujourd'hui de se procurer des pierres vraiment fines. Les pierres tirent généralement leur nom de la montagne où elles ont été extraites. Voici quelques exemples de noms de Kyoto et de la région environnante :
- Montagnes de l'Ouest : Ohira, Shinden, Mizukihara
- Montagne centrale : Atago
- Les montagnes de l'Est : Nakayama, Ozuku, Kizuyama, Okudo, Shoubu, Narutaki
Presque toutes les carrières sont actuellement fermées. Mais il existe encore une grande quantité de pierres brutes extraites dans le passé qui attendent d'être taillées à des tailles appropriées.
Les pierres sont coupées horizontalement de manière à ce que les couches de sédiments soient parallèles à la face de la pierre afin de présenter une granulométrie et une qualité constantes. Cela peut être comparé au bois scié sur place.
Mouiller la pierre : les théories sur la durée de trempage des pierres naturelles à aiguiser et à affûter varient beaucoup, même au Japon. Certains professionnels parlent de 2 semaines ! D'autres conseillent au moins 30 minutes, et d'autres encore qui disent que le simple fait de mouiller la surface des pierres fonctionne parfaitement. Notre conseil : faites tremper une pierre naturelle dans un bain d'eau pendant au moins 30 minutes avant de l'utiliser. Si, une fois que vous vous êtes familiarisé avec la pierre, vous estimez que cela ne suffit pas, essayez de la faire tremper pendant 24 heures, voire plus. Le temps de trempage adéquat sert à stabiliser la structure de la pierre pour des résultats constants. Il est important de se rappeler qu'il s'agit de pierres naturelles, chacune étant différente et ayant donc un besoin en eau différent. Les pierres plus dures, par exemple, ont besoin de plus de temps dans l'eau que les pierres plus tendres.

Stockage des pierres - humides ou sèches : au Japon, les pierres naturelles d'aiguisage et d'affûtage sont normalement stockées au sec et à l'abri du soleil après avoir été aplaties et que la pâte de grain a été enlevée. Elles ne doivent jamais être exposées à des températures glaciales lorsqu'elles sont humides. L'eau contenue dans la pierre gèlera et se dilatera, endommageant ou fissurant la pierre. Évitez les changements rapides de température ou le séchage trop rapide de la pierre. Ne posez jamais une pierre sur ou à proximité d'une source de chaleur intense ! Les pierres peuvent aussi se briser naturellement si elles tombent sur une surface dure.
Contrairement à ce que nous avons écrit plus haut, il existe au Japon des experts reconnus et respectés qui affirment que les pierres naturelles utilisées régulièrement peuvent être laissées en permanence dans l'eau. Ils fondent ce conseil sur l'idée que, contrairement aux pierres synthétiques qui peuvent être endommagées si elles sont laissées trop longtemps dans l'eau, les pierres naturelles peuvent résister à ce traitement car il s'agit essentiellement de pierres qui ont été formées sous l'eau (pierres sédimentaires). Si tout cela est vrai en principe, nous sommes convaincus que le stockage dans un endroit sec est préférable pour les raisons suivantes.
Les pierres à aiguiser naturelles sont normalement composées d'environ 2/3 de SiO2 (dioxyde de silicium), qui fournit le grain d'aiguisage, et d'environ 1/3 de KAl2AlSi3O10(OH)2 (séricite, muscovite finement ondulée) qui sert de matériau de liaison. Les pierres ont été formées il y a environ 70 millions d'années. Comme elles ont été formées à partir de sédiments déposés sous l'eau, on pourrait penser qu'elles seraient stables lorsqu'elles sont humides. Mais une fois que les pierres ont été extraites et taillées, cela peut changer, car le liant, qui est au moins en partie soluble dans l'eau, peut se dissoudre avec le temps et les particules abrasives peuvent s'écailler de façon inégale. Ce processus de décomposition s'étend normalement sur plusieurs années, et donc si les pierres sont utilisées quotidiennement, cela n'a pas beaucoup d'importance. Mais pour la plupart des gens aujourd'hui, qui apprécient leur investissement dans les pierres ainsi que leur qualité et leur rareté, il est préférable de les stocker au sec pour éviter tout dommage éventuel.


Dressage et aplatissement : ce sujet est malheureusement souvent négligé, même si le manque de conseils peut entraîner des résultats mauvais ou incohérents lorsque vous utilisez les pierres pour affûter des outils. Par dressage et aplatissement, nous entendons le soin à long terme des pierres, et pas seulement leur mise au point pour leur première utilisation. Lorsque les pierres sont utilisées pour l'aiguisage, un creux se développe à la surface de la pierre, et ce creux pose des problèmes lors de l'aiguisage des outils et des couteaux. Il y a une différence entre l'affûtage des couteaux et l'affûtage des outils de travail du bois comme les lames de rabots et de ciseaux. Les lames de couteaux ont généralement une forme légèrement convexe et une surface absolument plane sur la pierre n'est donc pas si importante. En revanche, pour les outils à bois, il est important que la surface de la pierre soit plane afin que le biseau et le dos de la lame puissent être aiguisés de façon droite et plate. Cela permet d'obtenir une précision maximale lors du travail du bois avec ces outils. Une pierre évidée, même si l'on peut à peine voir le creux, posera des problèmes avec les différents types de lames de rabots et de ciseaux.
Il existe différentes méthodes pour aplatir ou dresser les pierres. Pour nous, il existe deux méthodes pratiques et efficaces : les autres pierres à aiguiser et les plaques diamantées.


Les pierres à aiguiser naturelles fines peuvent être aplaties avec une pierre à aiguiser de grain moyen (600 à 1000) : les pierres naturelles et synthétiques fonctionnent bien, et les pierres plus dures sont meilleures que les variétés plus douces. L'option la plus efficace est toutefois une plaque de diamant d'une granulométrie comprise entre 400 et 600. Si la pierre présente un creux profond et qu'il faut enlever beaucoup de matière, il faut alors utiliser une pierre de taille plus grossière. Des meules de 120 grains ou une plaque de diamant d'environ 140 grains conviennent à ce genre de travail. Pour aplatir des meules naturelles grossières, comme Igarashi, Natsuya ou Amakusa, vous devez toujours utiliser une pierre grossière, de granulométrie similaire ou supérieure.


Il est toujours bon de bien rincer la pierre après l'avoir aplatie. Si cela n'est pas fait, vous constaterez souvent qu'une partie du grain plus grossier reste à la surface de la pierre plus fine et laisse de vilaines rayures sur vos outils ou couteaux. Comme la surface de votre pierre à aiguiser ou à affûter a été rendue rugueuse par l'aplatissement avec un grain plus grossier, vous pouvez lisser la surface en utilisant une pierre Nagura, doucement, sans pression. Le résultat sera une fine boue abrasive parfaite pour l'aiguisage. Selon le type de pierre et l'acier à aiguiser, il faut parfois ajouter un peu plus d'eau après le dressage avec la pierre Nagura. Vers la fin du processus d'affûtage, il est préférable de réduire la pression sur l'outil ; cela aura tendance à polir le bord et à laisser une surface miroir sur l'acier.


Conseil : il est bon de prendre l'habitude d'aplatir vos pierres à chaque fois après utilisation. Cela permet de profiter du fait que la pierre est déjà humide et d'utiliser la boue abrasive de la séance d'aiguisage. La pierre est ensuite rincée à fond et mise de côté, prête à être utilisée quand vous en aurez à nouveau besoin. Combien de fois voyez-vous des pierres creuses posées autour des ateliers ? Cela conduit souvent à retarder l'affûtage